Le digital est, au jour d’aujourd’hui, au cœur d’une grande partie des décisions d’achat des consommateurs. À tel point que ces derniers sont 87 % à se renseigner sur leur futur produit par le biais de la toile avant de se déplacer en magasin. De la même manière que le processus d’achat, les attentes des consommateurs ont évolué. Les prospects de 2016 sont à la recherche de numérique et d’interactivité. Ainsi, pour concurrencer les e-commerces et donner envie aux clients de continuer à faire leurs achats en boutique, les magasins n’ont pas d’autres choix que de se mettre à la page. Pour ce faire, ces derniers doivent devenir des magasins connectés. En quoi cela consiste ? Quelle plus-value cela peut-il apporter ? C’est tout l’objet de cet article !

Magasins connectés : apprendre à satisfaire une nouvelle clientèle

« Concrètement, qu’est-ce qu’un magasin connecté ? ». C’est une boutique qui sait s’adapter à l’environnement digital dans lequel nous baignons de plus en plus. Pour satisfaire une clientèle adepte des dernières technologies, il est indispensable de repenser l’espace au sein duquel cette dernière prend ses décisions en matière d’achat. Bornes interactives, tests produits, WIFI, tablettes tactiles. Vous l’aurez compris : il s’agit de repenser l’expérience client de A à Z. Amuser le client, le distraire. Le prospect doit interagir avec son milieu. Les points de vente ont pour obligation de devenir attrayants, encore plus qu’ils ne le sont déjà, afin d’attirer la clientèle et la fidéliser sur la durée.

magasins connectés

Magasins connectés : apprendre à se servir des données recueillies

Qui dit « interaction machine » dit forcément « recueil de données ». Ainsi, les magasins connectés ont tout intérêt à prendre le temps d’analyser les informations collectées par le biais des interactions « bornes/clients ». Processus de recherche, mots-clés rentrés, produits regardés, temps passé sur chaque « page », préférence en matière de matériel digital utilisé, etc. C’est ainsi que les boutiques de cette nouvelle ère seront à même de cibler les envies et les besoins de chaque client. Pourquoi ne pas homogénéiser les données afin que l’acheteur dispose de repères dans chacun des points de vente ? Considérer l’individu comme une personne à part entière et non comme un client parmi tant d’autres : voilà une des clés du succès de demain.

Pas de magasin sans site internet

Si le but des boutiques est toujours d’attirer un plus grand nombre d’acheteurs entre ses murs, il ne faut pas oublier que la détention, l’entretien et l’actualisation du site internet de ces dernières sont indispensables à la viabilité de l’entreprise ! De la même manière qu’une plate-forme web doit déclencher des ventes en magasin, une boutique doit déclencher des ventes sur le web. Il s’agit ici de complémentarité, et non de concurrence. Retrouver les informations dénichées en magasin dans le but de les réutiliser dans le contexte d’un autre achat, actualiser ces données en fonction de l’évolution de ses besoins, créer un lien avec sa boutique sur la durée… Voilà ce que doit pouvoir faire un client/internaute de l’an 2016 par le biais du site internet de son point de vente.

Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion