Petit retour en arrière : avant que la publicité ne s’impose comme principal mode de communication entre les marques et les consommateurs, avant que l’internet n’ait vu le jour, avant que la consommation de masse ne trouve sa place au sein de la société, acheteur et producteur échangeaient : l’acquéreur donnait son point de vue sur le produit en question, et négociait le prix si ce dernier n’était pas à la hauteur de ses espérances. De l’autre côté, le producteur, lui, prenait en compte ces informations pour concevoir un meilleur produit. C’est ce qu’on appelle le marketing collaboratif : utiliser l’opinion et l’intervention des consommateurs pour mettre au point des produits qui leur correspondent et qui leur conviennent.
Avec l’arrivée des hypermarchés et d’autres commerces de grandes tailles, ces modes d’échanges ont disparu au profit de la publicité, visant à toucher un aussi grand nombre de personnes que possible ;
le problème étant aujourd’hui que la populace n’est plus aussi réceptive aux slogans et aux encarts qu’auparavant. Loin de là : elle l’a fui, elle l’esquive ! « Stop Pub » sur les boîtes aux lettres, « ad-blockers » sur les ordinateurs, utilisation quasi-systématique du bouton « skip » lors du visionnage d’une vidéo… Face à ce constat, 16% des entreprises ont choisi de revenir aux sources en fonctionnant sur la base du marketing collaboratif. Comment ? Est-ce que ça marche ? C’est ce que nous allons voir ici.

Marketing collaboratif

Marketing collaboratif : comment ça marche ?

L’opinion personnelle. Voilà ce que l’acheteur recherche en permanence. Le premier réflexe des nouveaux consommateurs financièrement indépendants, les 18-25 ans, : trouver des avis sur la toile avant de sortir la carte bleue. De façon plus poussée, ils sont un grand nombre à se référer à leur entourage avant de se décider. Si l’achat se fait, et que le marketing collaboratif a été correctement implanté, le consommateur ne mettra pas long avant de ressentir une envie de s’engager auprès de la marque, de partager et de donner son avis à son tour. Faire parler d’un produit. Voilà le meilleur moyen de cibler des consommateurs sans avoir à investir des mille et des cents dans des espaces publicitaires. Ces derniers vont discuter du produit concerné avec d’autres acheteurs potentiels. D’où l’intérêt d’inclure l’individu dans la phase de conception et d’amélioration du produit : l’acheteur se sent concerné. En résultat, il donne son avis et évite ainsi à la marque de faire des erreurs. Le marketing collaboratif permet de fidéliser le client, de le mettre en confiance et d’établir une relation avec lui. Il dispose d’un pouvoir sur les décisions qui concernent son produit, et il le sait.

Marketing collaboratif

Marketing collaboratif : comment le mettre en place ?

Vous l’aurez compris, rien ne vaut le bon vieux bouche-à-oreille. Pour cela, la marque se doit de recueillir des opinions, en envoyant des demandes de sondage par le biais des réseaux sociaux par exemple. Une simple vidéo d’un produit en cours de conception suffit à obtenir des avis ! Les vidéos dites « buzz » (drôles ou choquantes) ont également un pouvoir d’attraction particulièrement puissant ! La clé de la réussite du marketing collaboratif réside dans la capacité de la marque à faire parler ses consommateurs. Vous savez quoi faire maintenant !

Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion