Comment attirer de nombreux visiteurs et s’attirer les bonnes grâces de Google ? Oui, vous l’aurez deviné, le secret réside dans un contenu de qualité. Mots-clés les plus tapés, sujets actuels et liens de redirection sont quelques-uns des aspects à prendre en compte pour élaborer des articles utiles, autant pour l’internaute que pour l’entreprise qui les conçoit. Si créer du contenu digne de ce nom semble accessible au plus grand nombre, il faut savoir que les rédacteurs « amateurs » commettent de nombreuses erreurs qui sont préjudiciables à leur blog, à son positionnement dans les résultats des moteurs de recherche et à son attractivité. Alors, quelles sont ces maladresses à éviter ? C’est ce que nous allons voir dans ce nouvel article de Profils Conso.

Contenu : rédiger des articles efficaces, ça s’apprend !

La première erreur du rédacteur débutant réside dans son manque d’organisation et plus particulièrement dans son caractère improvisateur. Rares sont les nouveaux créateurs de contenu à prendre le temps de mettre au point une stratégie éditoriale digne de ce nom. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’ils ne savent pas en quoi cela consiste ni comment s’y prendre. Pour ce faire, il est essentiel de définir les objectifs de la création de contenu et le public ciblé : souhaitez-vous faire connaître vos produits / votre entreprise ? Désirez-vous augmenter le nombre de visiteurs sur votre plate-forme ? Avez-vous pour vœux d’attirer de nouveaux talents ? Vous l’aurez compris, il s’agit de se poser les bonnes questions en amont. Une fois les réponses à ces interrogations trouvées, il vous sera bien plus aisé de traiter les bons sujets et de définir le ton à employer. Vous n’allez, bien évidemment, pas vous adresser de la même manière à des étudiants qu’à des fournisseurs. Les sujets attirant leur attention ne sont pas les mêmes non plus. À vous de réaliser des recherches, de scruter et d’analyser les blogs concurrents pour déterminer ce qui marche !

Contenu

L’image de la société rentre également en ligne de compte. Une marque de luxe aura pour vœux de symboliser le chic et le raffiné alors qu’une société commercialisant des articles de sport souhaitera dégager une image de compétiteur et de gagnant. Il faudra alors choisir entre le « tu » et le « vous ». Comptez-vous vous adresser directement à vos lecteurs (« nous vous recommandons de », « savez-vous pourquoi ? », etc.) ou serait-il plus judicieux d’opter pour le style journalistique (« d’après l’étude réalisée par X, il ressort que », « la société X préconise de », etc).

Contenu : l’organisation comme mot d’ordre

Une fois votre stratégie éditoriale élaborée, le moment sera venu pour vous de tout mettre sur papier. Le but : permettre à tous les acteurs de se référer à un seul et même document pour s’assurer de l’homogénéité du blog / du site de votre entreprise. Mais ce n’est pas tout. En effet, il faudra penser à déterminer le nombre d’articles que vous souhaitez publier par semaine. Pour ce faire, il est fortement recommandé de mettre au point un calendrier de publication. Invitez les différents contributeurs à soumettre des idées de sujets régulièrement afin d’avoir du choix et ne pas manquer de matière. Votre régularité témoignera de votre professionnalisme.

Autre élément à prendre en compte : la qualité du contenu. La lecture de quelques lignes suffit à l’internaute lambda pour détecter un article bâclé, rédigé à la va-vite, sans sources et sans recherches. Ici encore, il est important de démontrer que vous êtes un véritable expert dans votre domaine. Pour cela, il vaut mieux privilégier un nombre d’articles réduit, mais de bonne qualité. En fonction des domaines, l’actualité ne permet pas toujours de traiter des sujets pertinents aussi régulièrement que l’on le souhaiterait. Dans ce cas, essayez de diversifier les thématiques. Observez les blogs concurrents et prenez-en de la graine. Toutefois, n’oubliez pas : votre contenu doit toujours avoir un lien avec votre secteur d’activité, au risque de perdre l’intérêt de vos fidèles lecteurs.

Contenu

Contenu : pensez comme un rédacteur et non plus comme un marketeur !

Le marketeur que vous êtes a, bien évidemment, l’âme d’un commercial, et c’est tout à votre honneur. Cependant, il faudra faire votre maximum pour la mettre de côté. La rédaction de contenu consiste à se glisser dans la peau d’un rédacteur. Ne pensez plus « publicité » mais bien « information ». Vos lecteurs, quel que soit leur statut (client, fournisseur, etc.) sont en quête de données utiles auxquelles ils peuvent réellement se fier. Si le but de votre contenu consiste à promouvoir vos produits et/ou votre entreprise, il faudra faire appel à votre subtilité. Traitez votre sujet de manière à délivrer des informations pratiques à vos lecteurs. Incluez par-ci par-là des références discrètes, voire même des liens, renvoyant à votre activité. Le but ici : éviter l’effet publicitaire qui rebute les internautes. À l’heure actuelle, il se révèle bien plus constructif de minimiser la visibilité de son activité au sein de ses contenus que d’en faire ouvertement la promotion.

Contenu : comment construire son article ?

Comme nous vous le disions : la qualité de votre article est prioritaire. Vous vous devez de traiter un sujet en profondeur et non simplement de le survoler. Qui plus est, un article trop court déplaira au fameux Google qui préfère mettre en avant les contenus de 500 mots et plus. Pour ce qui est des articles longs (800 mots) et plus, il est important qu’ils soient composés d’informations pertinentes uniquement. Votre visiteur va passer du temps à lire, il ne doit pas quitter vos pages sans avoir « rentabilisé » son temps. Ne brodez pas juste pour faire dans la longueur, cela serait délétère à la réputation de votre plate-forme.

Contenu

La mise en page d’un article est, à son tour, particulièrement importante. En effet, l’internaute doit pouvoir lire votre contenu facilement. Pour cela, aérez vos paragraphes, faites usage des styles (le gras, l’italique, le souligné) pour mettre en valeur les mots-clés et pour que votre lecteur soit en mesure de lire votre article « en diagonal » si celui-ci n’a pas l’envie ou le temps de le consulter en intégralité. Qui plus est, Google détecte les mots en gras. Il les identifie comme étant les mots-clés de votre article. Ainsi, utiliser ce style permet de se positionner sur les key-words relatifs à votre domaine d’activité.

Création de contenu : mettez-vous à la place de votre lecteur

Ne négligez pas les images ! En plus de faciliter la lecture d’un article et de donner « un temps de pause » à l’internaute, les images impactent positivement le référencement de votre contenu. Google mettra davantage en valeur un article avec des images qu’un autre qui n’en contient pas. Tournez-vous vers des outils tels que Shutterstock pour dégoter des photos libres de droit. Notez toutefois que toutes les images ne sont pas gratuites. Les bases de données images proposent une petite quantité de photos gratuites. Pour avoir accès à un plus grand choix, il vous faudra payer un abonnement. Tout dépend de vos besoins en la matière.

Le sujet que vous comptez traiter aura, sans l’ombre d’un doute, déjà été traité par de nombreux autres rédacteurs avant vous. La question à se poser est donc la suivante : comment se différencier des autres ? Pour cela, il faut apporter une réelle valeur ajoutée à votre article. Faites des recherches sur plusieurs sites pour construire un contenu inédit. Notez que les plates-formes anglophones sont des mines d’or en matière d’informations. Si la maîtrise de l’anglais fait partie de vos talents, il est fortement conseillé de vous rendre sur des sites / blogs en lien avec votre activité. En plus de dénicher des sujets peu traités, vous serez amené à découvrir de nouveaux points de vue et à enrichir vos articles de manière originale.

Mais ce ne sont pas là les seules manières de faciliter la lecture de vos internautes. En effet, il faut penser « technique ». Les internautes réalisent de plus en plus de recherches par le biais de leur smartphone. Ainsi, il est indispensable que vos pages contenus soient optimisées pour être consultées aisément via les téléphones de vos lecteurs. C’est ce qu’on appelle être « mobile-friendly ».

Contenu : créez de l’interaction

La phobie du rédacteur en herbe : voir son article être la cible de mauvais commentaires. En tant que concepteur de contenu, votre crédibilité est en jeu. La société pour laquelle vous créez des articles, de la même manière que vos lecteurs, seront à la recherche de la moindre faille. Ainsi, de nombreuses plates-formes ne permettent pas aux internautes de commenter. C’est là une grossière erreur. Pourquoi ? Car, les lecteurs aiment partager leur opinion et commenter. Donner son avis, c’est s’engager. Permettre à ses lecteurs de commenter ses productions et le meilleur moyen de les fidéliser. Il s’agit également d’échanger avec eux, de rebondir sur leurs commentaires, d’amener les lecteurs à échanger entre eux. Notre conseil : laissez les internautes s’exprimer. Un contenu de qualité et élaboré grâce à des sources fiables n’est que rarement sujet à de mauvais commentaires. Faites-vous confiance, à vous et à votre travail.

Contenu

Il va de soi que des internautes s’intéresseront à vos articles (à condition de faire dans le qualitatif). Il faut profiter de cette occasion et créer des opportunités de ventes. Comment ? En incluant des liens qui redirigent vers vos produits, des boutons « réaliser un devis », « demandez l’avis de nos professionnels », etc. C’est ce qu’on appelle un « Call to Action », un appel à l’action en français. Toutefois, gardez en tête qu’il ne faut aucunement forcer le clic de l’internaute. Ce dernier déteste se faire brusquer, notamment lorsqu’il s’agit de publicité. Arrangez-vous pour être discret et visible à la fois. Il ne faut pas gêner la lecture de l’internaute, cependant, il est important de mettre en place des moyens pour atteindre ses objectifs.

Contenu : avancer main dans la main avec d’autres plates-formes

Une autre erreur du rédacteur en herbe : celui-ci a tendance à rester renfermé sur lui-même. Que cela peut-il bien vouloir dire ? Cela signifie qu’il n’est pas enclin à partager le contenu d’autres sites internet ou à rediriger ses lecteurs vers d’autres sources. Collaborer de cette manière avec d’autres plates-formes a deux principaux avantages. Le premier : Google est particulièrement friand des articles contenant des liens de redirection. Une publication avec des liens a bien plus de chances d’arriver en tête de la liste des résultats de recherche. Le second : le partage et les liens permettent de faire de nouveaux « amis ». Si vous faites la « promotion » d’un, voire de plusieurs de ses articles, il est fort probable que la plate-forme en question fasse de même pour vous un de ces jours. Votre visibilité ne s’en portera que mieux ! D’ailleurs, vous pouvez très bien inviter ces sites « alliés » à commenter vos publications, ce qui dotera votre plate-forme d’une plus grande crédibilité.

Contenu : mettez vos articles en valeur grâce aux réseaux sociaux

Inutile de vous rappeler à quel point les réseaux sociaux sont devenus des outils indispensables. Créer du contenu, c’est très bien, toutefois, il faut qu’il soit vu. Optimiser le SEO de son article, oui, mais pourquoi ne pas le promouvoir sur vos comptes réseaux sociaux ? Bien évidemment, des articles seuls ne suffiront pas à fidéliser vos abonnés. Il faudra agrémenter votre actualité de vidéos, d’images, de vines et d’autres contenus ludiques. Même si vous ne publiez pas la totalité de vos articles sur vos réseaux sociaux, il s’avère intéressant d’en partager quelques-uns de temps en temps afin de mettre en avant votre professionnalisme et pour entretenir votre image d’expert.
Ici encore, il est avisé de partager des contenus d’autres plates-formes pour divertir vos followers en bonne et due forme et pour créer des alliances avec les entreprises gravitant autour de votre secteur d’activité.

Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion