Savez-vous que seulement 59 % des entreprises françaises réalisent l’importance de la transition numérique.

Ainsi les PME françaises ont recours au numérique surtout pour des démarches administratives suivi de la gestion.

48 % des entreprises font appel au digital dans le cadre de leur communication et publicité.
Enfin, 35 % se servent des outils web dans la commercialisation de leurs produits.

Pour autant, les internautes ont déjà adopté les nouveaux usages du digital.
Force est de constater que les salariés adoptent plus vite les nouveaux process dans leur vie privée que dans leur professionnelle.

Non Pernod Ricard ne boira pas la tasse… une ambition digitale open bar !
Le créateur de convivialité rassemble des marques prestigieuses comme Ballantine’s, Havana Club, Perrier, Absolut,…)
Il peut s’enorgueillir d’une brassée de fleurs de plus 30 millions de followers.

Selon Antonia Mac Cahon chargée de l’accélération digitale du groupe, l’objectif est de se développer tout en améliorant son efficacité tant au niveau de l’activité commerciale que dans les process marketing.

Rien de bien original, pensez-vous, sauf les moyens employés pour y parvenir.

Ainsi, Pernod Ricard mise sur la convergence des talents et moyens commerciaux avec les IT afin de rompre les clivages internes et qui freine l’exploitation des Big Data.

7 grands chantiers virtuels voient le jour chez pernod Ricard 

  1. La smart data fait son entrée en force.
    Un process inédit de collecte des données enregistrée par l’activité et la traçabilité de leurs consommateurs sur le net.
  2. La compréhension des comportements des consonautes Pernod Ricard.
    L’analyse de leurs agissements permet la personnalisation de la communication à leur intention.
  3. La rédaction de contenus en adéquation avec les supports digitaux et la typologie client pour répondre aux 6 milliards de recherches par an sur les vins et spiritueux sur le net.
  4. La création de plate e-commerce et m-commerce pour des achats en ligne de plus en plus nombreux via les smartphones.
  5. La culture digitale comme source de partage au niveau du groupe.
  6. Des programmes médias lancés à travers 10 pays pour personnaliser les messages publicitaires en fonction des comportements ethnologiques.
  7. Des écosystèmes complet mixant produits et services avec la création de portail généraliste sur l’univers des bars et les mixologies.

Selon Antonia Mc Cahon, les résultats sont certes encore difficiles à qualifier en termes de ROI, néanmoins ils sont encourageants.
Cependant, il est à noter la pertinence des stratégies misent en œuvre notamment par des chiffres clés comme les 30 millions de followers qui suivent les marques sur les réseaux sociaux.
Le taux coût des contacts autour des contacts a ainsi diminué de 30 % et le taux d’engagement a progressé de 80 %.

La preuve est faite : le déploiement de la marque à l’échelle mondiale passe avant tout par l’hyper personnalisation de la communication et des procédures de commercialisation.

A quand un message universel made in Pernod ?

* photo : Le T-shirt Stay True, conçu en partenariat avec la start-up Switch Embassy, est un prototype de T-shirt programmable OS du whisky Ballantines.
Il permet d’afficher sur un écran souple des messages depuis un smartphone.

Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion