À une époque où les réseaux sociaux sont au cœur des campagnes de communication et marketing, les entreprises de moyenne et de grande taille sont de plus en plus nombreuses à investir et à créer une social room. Lieu de brainstorming, d’échanges et de créativité, posts buzz, memes, vines et autres publications ont désormais une pièce de conception qui leur est consacrée. Pourquoi ? Quel intérêt ? Focus sur le concept et les avantages de la social room avec Profils-conso !

Social room : quelle utilité ?

Répondre aux questions des clients, créer un post qui fera le buzz, analyser les commentaires des abonnés… Oui, gérer ses comptes réseaux sociaux est un travail à part entière. Les entreprises le réalisent petit à petit et vont même jusqu’à investir les moyens nécessaires pour en tirer un maximum de profit. De la même manière que le service RH ou le département communication, les community managers ont désormais le droit à une pièce qui leur est entièrement dédiée. Si les équipes marketing se réunissent régulièrement pour mettre au point la prochaine campagne, la tendance semble s’étendre aux professions liées aux réseaux sociaux. Quel que soit l’objet de la réunion (création de post, conception de vidéo, promotion d’un nouveau produit…), l’objectif du meeting en social room demeure le même : entretenir et améliorer l’image de l’entreprise.

Social room : quand la SNCF s’y met

Plus qu’une simple salle de réunion, la social room peut servir à mener de nombreuses actions. Certaines entreprises, comme la SNCF, organisent des sessions durant lesquelles les abonnés sont invités à poser leurs questions. Les interventions les plus amusantes sont récompensées par les community managers. Aussi simple que l’initiative puisse paraître, celle-ci permet d’animer son réseau, de divertir les internautes, de faire parler de la société et de travailler l’image « actuelle » de la firme. Mais ce n’est pas tout. En effet, inviter les abonnés à discuter en direct est synonyme de transparence. Laisser la parole aux clients/usagers permet de mettre le doigt sur d’éventuels problèmes. Grâce à ces échanges, l’entreprise a la possibilité d’améliorer ses offres par la suite. Le client/usager a exprimé son mécontentement, la société, elle, est alors en mesure de corriger ses erreurs. Tout le monde est gagnant !

Social room

Posts buzz et vines mis à part, la social room permet au community manager de mettre en place un véritable service aux consommateurs. Discuter en toute transparence est un très bon moyen d’augmenter sa cote de popularité. Qui plus est, les communicants peuvent discuter entre eux en vue de trouver la meilleure réponse à apporter à l’internaute.

Social room : un travail de préparation

Créer une social room, c’est très bien. Cependant, il faut être prêt à affronter les critiques et les commentaires désobligeants de ses abonnés Facebook, Twitter et autres. Oui, la social room peut être comparée à un miroir dans lequel la société peut avoir un bon aperçu de ses forces, et plus particulièrement de ses faiblesses. Une des tâches des community managers consiste à avoir conscience des défauts de sa firme avant de se mettre derrière la machine. « Pourquoi ? ». Car, les professionnels doivent être prêts à répondre à toutes les attaques avec pertinence, tact et humour ! Avouer ses fautes et une bonne chose, cependant, savoir se tourner en dérision est essentiel pour ne pas se faire persécuter par ses abonnés

.Une autre qualité de la social room repose sur sa capacité d’officialiser l’intérêt porté pour les social networks. Les professions qui y sont liées ont, grâce à elle, une véritable légitimité, une raison d’être. Les postes ainsi que les professionnels qui les occupent sont revalorisés. Un employé considéré à sa juste valeur est plus productif qu’un autre qui ne l’est pas. D’ailleurs, l’initiative de la social room invite tous les employés à s’investir. Il est tout à fait possible de lancer des challenges, des concours visant à recueillir des vidéos drôles, des images amusantes pour en faire un montage et mettre le sourire aux lèvres des abonnés qui apprécieront avoir un aperçu de la bonne ambiance qui règne dans la société qu’ils suivent.

Inclure la firme toute entière dans la stratégie réseaux sociaux est également un bon moyen pour toucher les prospects relatifs à chaque branche. Le service marketing peut séduire des clients potentiels tandis que les membres RH peuvent mettre de nouveaux moyens en œuvre pour attirer de talentueux diplômés !

Créer une social room : oui, mais comment ?

Les experts recommandent de débuter l’expérience avec une social room éphémère. « Une social room ephémère ? ». Oui. Il s’agit d’une salle de réunion qui accueillerait régulièrement les professionnels en charge des réseaux sociaux en vue de créer les posts « buzz » qui permettraient de faire gagner la page en abonnés sur la durée. Une fois le nombre de followers devenu plus ou moins conséquent, le temps sera venu de passer aux choses sérieuses et de réserver un espace uniquement dédié aux community managers et autres professionnels.

Social room

« Qui sont ces autres professionnels d’ailleurs ? ». Très bonne question ! En effet, une social room est composée de plusieurs employés avec des spécificités bien distinctes, mais complémentaires. Dans la room de la SNCF se retrouvent quotidiennement data-analysts, rédacteurs, community managers, graphistes… Le but : créer du contenu à forte valeur ajoutée.
Finalement, une social room nécessite d’être correctement équipée, et notamment avec un nombre d’écrans suffisant. Les machines doivent également être pourvues des logiciels nécessaires à la création et au développement de posts et vidéos en tous genres.

Vous l’aurez compris, mettre en place une social room digne de ce nom n’est pas compliqué en soi. Les bénéfices qu’une entreprise peut en tirer sont conséquents. La clé du succès : des professionnels compétents, une entreprise motivée et des moyens suffisants mis à disposition.

Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion