L’utilisation d’espaces publics pour promouvoir un évènement un produit devient le territoire de prédilection des marques.
Cela va du simple affichage de type PLV jusqu’à une autre dimension de l’art urbain…

Comment créer un effet buzz auprès d’un maximum de personnes tout en combinant différents supports de communication ?
Voici en résumé le défi du street marketing.

Plus que de simples supports de communication, l’alchimie de la créativité marketing alliée à la recherche de différents outils commerciaux renforce la puissance du street marketing.
Attention, monter une opération de street marketing ne s’improvise pas !

3 étapes pour urbaniser votre talent marketing :

1/ L’objectif défini

Ce type de communication répond à 2 questions :
Quelle est la finalité de créer un buzz urbain ?
Quel est le message le plus simple possible à communiquer ?
Une action de street marketing doit s’inscrire dans un projet de communication globale incluant campagnes classiques, relayées par des médias.

2/ Le ciblage du public

Point essentiel à déterminer pour ensuite trouver les lieux de prédilection et lancer votre campagne.
L’intérêt est de trouver le ou les lieux stratégiques qui atteindront le plus efficacement vos cibles (un maximum de consommateurs en un minimum de temps)
Attention créer un événement de type street marketing ne se lance jamais à la dernière minute

Cet art n’aime :

  • Ni l’amateurisme : Vous lancer dans une campagne sur un lieu public demande un certain niveau d’engagement et d’organisation.
  • Ni le mauvais goût : attention lorsque vous investissez un lieu public. Même si vous vous adressez à votre cible, vous devrez aussi communiquer, ou du moins, partager votre territoire avec vos « non-consommateurs ».
    Veillez donc à mettre des points de vigilance quant à votre communication. Au moindre faux pas, la réputation de la marque peut-être en jeu.

3/ Une opération de street marketing ne s’improvise pas

L’investigation sur un lieu public est contrainte à une législation.
Ainsi, personne ne peut prospecter à n’importe quel endroit public sans en demander l’autorisation.
Savez-vous que l’activité de street marketing revêt du colportage selon l’article de loi de… 1881.

Dans le texte de loi du 29 juillet 1181, il est inscrit que « Quiconque voudra exercer la profession de colporteur ou de distributeur sur la voie publique ou tout autre lieu public ou privé, de livres écrits brochures, journaux, dessins gravures, lithographies et photographies, sera tenu d’en faire la déclaration à la préfecture du département de son domicile » a rajouté à ce texte, des ordonnances spécifiques en fonction de la ville…Avis aux amateurs.

2 Exemples réussis de street marketing :
Go sport et les Trublions du goût, Michel &Augustin à la conquête de l’Amérique.

1er exemple : Go sport

Objectif de la marque :

  • Augmenter le volume trafic en magasin.
  • Créer une animation exceptionnelle auprès du grand public
  • Amener le consommateur potentiel à Découvrir un espace sportif et loisirs relooking
  • Redonner une image dynamique de la marque de sport

Le challenge Go Sport :

  • Créer une campagne impactante qui engage un maximum de consommateurs en un minimum de temps.
  • Créer une visibilité forte inattendue sur un délai très court.

Comment se traduit ce lancement.

Opération menée :
Simultanément dans 10 villes de France disposant d’un magasin physique Go sport.
Identifier et cibler les rues les plus fréquentées à proximité des magasins GO sport.

La logistique de déploiement :

  • 3 équipes de 5 personnes sont mobilisées pour créer cet évènement.
  • 9 voitures Smart sont réquisitionnées et logotisées aux couleurs vert acidulé de la marque
  • La Création d’une alerte consommateur par la guérilla des ballons

Dans la nuit sont attachés aux rétroviseurs de la quasi-totalité des voitures stationnés dans les rues ciblées des ballons de baudruches verts (il n’a pas été mentionné de combien de ballon ont été gonflés pour l’occasion).

Au matin, les particuliers sont stupéfaits de voir des files de voitures stationnées avec des ballons vert pomme, couleur de la marque go sport.
Plus fort, les enfants rapportent les ballons en magasin. Dès l’entrée en magasin, des flyers, des bons de remise de réduction sont alors distribués.

Résultats :
Le buzz est garanti : photos prises, envoyées, publiées sur les réseaux sociaux, le bouche à oreille fonctionne à merveille, le marketing viral est le 2ème vecteur de communication après le street marketing…
25 % de plus d’augmentation de trafic. Cette initiative redonne une image dynamique à la maque.

2ème exemple : Les trublions du goût, Michel et Augustin se lance à la conquête de l’Ouest américain

En 2015, la PME appartenant dorénavant à la famille Pinaud réalise une croissance de 44 % en France pour atteindre 35 millions d’euros de C.A. en France.

Après l’engouement français, L’étape suivante : Conquérir les États-Unis grâce à l’opération « Allez Howard un café »
Objectif avoué et revendiqué une communication outre atlantique, renforçant la notoriété de l’entreprise dans le temple mondial de la consommation.

Communication décalée, omniprésence sur les réseaux sociaux, communauté dont le public est directement associé aux événements de la marque.
À travers nos 2 associés, le public concrétise leur rêve américain.

L’idée de ce lancement est simple : en 3 minutes, des salariés Michel et Augustin investissent les trottoirs new-yorkais avec l’objectif d’offrir un gâteau Michel et Augustin aux piétonniers et qui arrivent à dire la phrase suivante « j’aime le livre de Marcel Saucet en croquant des gâteaux Michel et Augustin » (Marcel Saucet est le directeur marketing en charge de l’opération).

Le 2 septembre 2015, mission accomplie, le buzz est créé auprès des passants cosmopolites. Cet engouement attire l’oreille de Howard Schultz dirigeant de Starbucks corporation.
Depuis Michel et Augustin : c’est déjà 500 points de vente à travers les États-Unis.
Investir la rue c’est apposer une certaine idée du marketing.
Maitriser l’humour, un certain sens de l’auto dérision sont le cocktail indispensable dans la réussite d’une opération de Street marketing.

A bientôt,
Et surtout prenez soin de vous.

Cécile