Impossible pour le marketeur que vous êtes d’être passé à côté de la tendance vidéo qui ne cesse de prendre de l’ampleur au fil de mois qui passent. Si la publicité vidéo est actuellement un incontournable, nombreuses sont les entreprises qui se posent encore beaucoup de questions sur les attentes des consommateurs en la matière. Pour répondre aux interrogations les plus fréquentes, le grand AOL a réalisé une étude d’ampleur portant sur 3,000 individus vivant au sein de sept pays différents. Pour mettre au point cet article, nous nous sommes également basés sur les résultats d’une étude menée par Accenture Interactive. Alors, comment séduire les acheteurs par le biais de la vidéo ? Qu’attendent les consommateurs de vous ? Les réponses à ces questions dans ce nouvel article.

Vidéo : les différents moyens de consommation

Le boom de la consommation vidéo n’est pas dû au hasard… En effet, celui-ci est en grande partie lié à la multiplication des supports sur lesquels la vidéo peut être visualisée (PC, tablette, smartphone…).

Le smartphone arrive en tête de classement avec 83 % des consommateurs qui déclarent regarder la grande majorité de leurs vidéos par le biais de leur téléphone portable. Il est aussi très intéressant de savoir que 69 % des prospects visualiseront une vidéo créée par un internaute lambda (l’importance de se tourner vers des blogueurs et de valoriser l’information internaute prend ici tout son sens).

À l’heure actuelle, le nombre de consommateurs français à visionner des vidéos quotidiennement sur le web s’élève à 83 %. Oui, rien que ça ! Mais ce n’est pas tout… En effet, 69 % de consommateurs avouent regarder davantage de vidéos sur le web que l’année précédente ; preuve de l’expansion du phénomène.

Les réseaux sociaux sont de puissants vecteurs de communication. À tel point que 60 % des consommateurs regardent leurs vidéos sur ces plates-formes.

Vidéo 

Vidéo : quels contenus ? Quelles technologies ?

Les acheteurs potentiels sont de grands fans d’actualité. En effet, 47 % d’entre eux s’informent grâce à la vidéo. 39 % visualisent des clips musicaux et 34 % préfèrent regarder le sport.

Même si la réalité virtuelle (VR) n’est, en réalité, qu’à ses débuts, il semble essentiel de l’intégrer dans les stratégies marketing à venir… Oui, car 45 % des consommateurs souhaiteraient voir davantage de vidéos divertissement en VR. 38 % affirment qu’ils apprécieraient voir du contenu en lien avec le voyage et le tourisme. Finalement, 34 % se disent intéressés par les vidéos nature et science.

Vidéo : quel budget ?

Les annonceurs ont compris l’intérêt d’investir dans la vidéo. C’est d’ailleurs pour cette raison que 42 % comptent augmenter leur budget en programmatique entre 1 et 25 %. 17 % ont pour projet de l’augmenter au-delà.

La publicité sur mobile connaît, à son tour, une croissance exponentielle. Voilà pourquoi 34 % des annonceurs ont prévu d’augmenter de 25 % (minimum) leur budget publicitaire sur mobile au cours de l’année à venir. Les éditeurs ont d’autant plus confiance en l’avenir : ces derniers estiment que leurs revenus publicitaires connaîtront une hausse d’au moins 25 %.
Vidéo : qu’attend un consommateur d’une marque ?

Vous savez désormais que la vidéo est un élément marketing central et que la plupart des agences de communication ont pour projet de revoir leur budget à la hausse ces prochaines années. C’est là une très bonne initiative. Toutefois, il est important, pour ne pas dire essentiel, de savoir ce que les consommateurs attendent de vous ! Qu’espèrent-ils voir ? Sans une telle réflexion menée en amont, la vidéo créée ne servira à rien. L’argent et le temps investis seront tout simplement gâchés, et il ne vous restera plus qu’à tout recommencer !

Vidéo 

Une étude menée par Accenture Interative sur 1,000 personnes révèle que le côté ludique est le premier élément qui amène un internaute à visualiser une vidéo. Près de 50 % des individus interrogés affirment être friands de tutoriels vidéos. Ici encore, les individus expriment un intérêt croissant pour la réalité virtuelle. Les « sujets » soulignent leur engouement pour les contenus éducatifs.

Le prospect confie préférer des vidéos stimulantes, informatives, sources de données pertinentes… Vous l’aurez compris : l’internaute veut apprendre quelque chose de vous !
Un point important sur lequel il semble intéressant de s’attarder concerne l’intégration des logos des marques au sein des vidéos… Il y a à peine quelques années de ça, l’utilisateur fuyait les vidéos créées et promues par les entreprises. Celles-ci incluaient (et inclues toujours) le nom des marques. Heureusement pour les firmes, la tendance a changé. Oui, afficher le nom de son entreprise dans une vidéo ne rebute plus les internautes. Bien au contraire. En plus de protéger sa production en bonne et due forme, citer sa société inspire confiance. Les consommateurs estiment que l’information a subi un traitement « journalistique », basé sur des recherches concrètes et des vérifications.

Le prospect est également adepte de vidéos qui lui apprennent à utiliser un produit correctement et à en tirer le maximum. Il s’agit donc de combiner promotion et information de manière efficace. Le défi des marketeurs consiste ainsi à trouver un bon équilibre entre publicité et notions informatives.

Comme nous vous le disions : le consommateur aime apprendre de nouvelles choses. C’est pour cette raison qu’il a tendance à se diriger vers les vidéos qui mettent en avant des nouvelles technologies, des concepts innovants et des stratégies créatives.

Il est indispensable d’analyser les intérêts et les passions de vos consommateurs avant de vous lancer dans la création de contenus vidéos. Pourquoi ? Car, la grande majorité des internautes apprécient davantage leur marque si celle-ci est sensible aux mêmes causes qu’eux. Oui, la marque que vous représentez doit prendre parti ! Défense des animaux, actions écologistes, dons à destination des pays en voie de développement… Il est vivement recommandé de mener des actions concrètes à côté de cela pour témoigner de la réalité de votre engagement.

Vidéo

Une vidéo chargée d’humour a bien plus de chances de séduire les internautes. Les consommateurs qui surfent le web cherchent également à se divertir ! D’ailleurs, et cela, toujours d’après l’étude réalisée par Accenture Interactive, 49 % des prospects confient être davantage attirés par des contenus humoristiques. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Le visuel est un autre aspect des plus importants qui attire 38 % des consommateurs interrogés par Accenture. Les effets pouvant agrémenter une vidéo sont aujourd’hui particulièrement nombreux. S’en servir à bon escient témoignera de votre modernisme, de votre savoir-faire et de votre professionnalisme.

Vidéo : les conseils des internautes

Les marques sont de plus en plus ouvertes aux remarques et aux critiques des internautes. Ce qui se révèle être une bonne chose ! À l’heure actuelle, les utilisateurs ont la possibilité de commenter les vidéos et de donner leur avis sur les contenus diffusés. Si les remarques ne sont pas toujours agréables à recevoir, celles-ci sont extrêmement constructives, à condition de les prendre en compte en bonne et due forme ! Les personnes interrogées par Accenture ont d’ailleurs révélé qu’elles seraient plus à même de cliquer sur la publicité intégrée à la vidéo si deux vidéos (toujours en lien avec leurs centres d’intérêt) leur étaient proposées. N’imposez rien à l’internaute, laissez-lui le choix !

Vidéo : de la publicité, oui, mais pas trop

Une vidéo, quelle que soit sa thématique, est l’occasion d’y intégrer de la publicité et de promouvoir ses produits. Mais nous ne vous apprenons rien là. Il s’agit, une fois de plus, de trouver le bon équilibre entre publicité et information. Pourquoi ? Car, l’internaute déteste se faire bombarder de pubs. D’ailleurs, 48 % des consommateurs affirment être gênés quotidiennement par une trop grosse quantité d’annonces. La surabondance de publicités est parfois telle que les internautes ne sont plus en mesure de visionner leur contenu dans de bonnes conditions. Ce genre de pratiques a le don de faire fuir les consommateurs, voire même de les envoyer chez le concurrent ! Vous l’aurez compris : de la publicité, oui, mais en quantité modérée.

Vidéo

Vidéo : et le futur ?

La place de la vidéo sera d’autant plus importante dans le futur. En effet, 50 % entreprises B2B affirment qu’elles donneront la priorité au marketing visuel dans les temps à venir. Les études estiment que 84 % des campagnes marketing seront sous format vidéo d’ici 2018. En 2020, la vidéo générera 80 % du trafic internet. Et oui, tout de même !

Vidéo : les outils

Si créer une vidéo représentait un investissement conséquent il y a quelques années de cela, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Oui, grâce aux outils disponibles sur le net, les entreprises peuvent très bien réaliser leurs vidéos en interne. Il est toutefois avisé de déléguer la tâche à un collaborateur qui dispose de bonnes bases en montage.

Voici quelques outils qui vous permettront de vous lancer :

1 – Powtoon : ce logiciel est idéal pour les entreprises qui souhaitent créer des vidéos d’animation (très à la mode en ce moment) en toute simplicité. Il vous suffira de choisir un « template » (une base en d’autres termes) avant d’entamer la construction de l’histoire à proprement parlé.

2 – Magisto : cet outil est recommandé aux marketeurs pour qui le travail d’édition n’est pas leur tasse de thé. Magisto se charge de le faire : à partir de la vidéo mise en ligne, le style de montage et la musique choisis, le logiciel fait un « mix » à partir des meilleurs moments de la vidéo avant de livrer un travail professionnel et personnalisé.

3 – Spark Video : ce logiciel est en réalité une application destinée aux produits Apple. Simple d’utilisation, Spark Video vous invite à choisir vos visuels (dans une banque d’images conséquente), votre style et votre thème. Une fois le montage terminé, vous pourrez agrémenter votre campagne vidéo d’un contenu auditif : pour cela, il vous suffira de parler dans l’appareil pour enregistrer votre voix et faire passer le message désiré.

4 – Goanimate : comme son nom l’indique, ce logiciel est dédié à la création de vidéos d’animation. L’outil comprend une large panoplie de templates qui vous permettront de personnaliser votre vidéo à votre guise.
Une des fonctionnalités les plus intéressantes de Goanimate : la synchronisation labiale automatique. « Synchronisation labiale automatique ? Kézako ? ». Si l’un de vos personnages a été conçu pour parler (s’il bouge les lèvres en l’occurrence), le logiciel se chargera de synchroniser la voix et les mouvements de bouche. Pratique, non ?

5 – Animoto : à la recherche d’un logiciel à la fois simple et professionnel ? Dans ce cas-là, Animoto est ce qu’il vous faut. Cet outil permet de réaliser un montage attractif et pro. Il vous suffira de charger les vidéos et les photos de votre choix, d’enregistrer la voix, d’ajouter le texte, et le tour est joué ! Animoto vous donne également la possibilité de réaliser des collages et des mises en forme insolites.

Vidéo

Vidéo marketing : où la promouvoir ?

Vous venez de terminer le montage de votre vidéo ? Très bien. Il ne vous reste plus qu’à la diffuser. « Oui, mais où ? ». Voilà une excellente question.

Toute entreprise qui se respecte dispose désormais d’un, voire de plusieurs, comptes réseaux sociaux. La première étape consiste à poster votre vidéo sur vos pages. Le but étant d’amener vos abonnés à la visionner, mais aussi à la partager et à la commenter ! Postez votre publication le soir, vers 20 ou 21 heures. Les internautes passent davantage de temps sur les réseaux sociaux en fin de journée, une fois la journée de travail terminée et le repas du soir pris.

Il se peut que vous ne disposiez pas encore d’un compte Youtube… Le temps est alors venu d’en créer un ! La plate-forme Youtube est le site internet de référence de publication de vidéos. Nombreux sont les blogueurs et les marques à utiliser Youtube comme outil de travail à part entière.
En fonction de la recherche de l’internaute, une série de vidéos lui est proposée. Ainsi, prenez le temps de bien choisir vos mots-clés au moment de poster votre vidéo (option dans Youtube).

Il y a de grandes chances que vous ayez déjà entendu parler de Dailymotion… Il s’agit là du second plus important site internet de partage de vidéos (après Youtube). La place de Dailymotion ne cesse de grandir en France : une raison suffisante pour en faire votre nouvel outil de publication !
Si votre produit/service n’est commercialisé qu’en France, il se révèle d’autant plus intéressant d’utiliser cette plate-forme. En effet, la concurrence est bien moins importante que sur Youtube, ce qui vous octroiera une visibilité bien plus conséquente.

Autre plate-forme intéressante : Viméo. Si celle-ci n’est pas encore très connue du grand public, elle se révèle être la référence en matière de vidéos artistiques et créatives. Cependant, attention : avant de publier sur Vimeo, assurez-vous que votre vidéo est de qualité suffisante pour plaire aux utilisateurs du site. Dans le cas inverse, votre vidéo pourrait avoir un impact négatif sur l’image de votre société. Soyez objectif sur votre travail ! N’hésitez pas à demander l’avis de vos collègues avant de publier !

Wistia : le marketeur que vous êtes ne peut, en aucun cas, passer à côté de cet outil de promotion. Wistia est dédié aux vidéos marketing ; le but étant de promouvoir son activité, ses nouveaux produits et ses nouveaux services. Toujours dans un objectif promotionnel, les vidéos hébergées sur Wistia ont vocation d’être publiées sur des sites internet, d’être intégrées à des newsletters, à se retrouver sur des blogs, etc.

Votre propre site internet : vouloir publier sa vidéo sur un grand nombre de plates-formes, c’est très bien, mais il ne faut pas non plus oublier de la partager sur son site internet également ! Si cela peut paraître évident, les entreprises ne le font pas toujours ! Diffuser sa vidéo sur sa propre plate-forme est un moyen efficace de communiquer avec ses clients avant de partir à la conquête de nouveaux. Votre vidéo va renvoyer une image moderne de votre société ; image utile et nécessaire pour fidéliser vos consommateurs actuels. Alors, pensez-y !
Il ne vous reste plus qu’à emboîter le pas à votre tour !